MENU

Where the world comes to study the Bible

Report Inappropriate Ad

La Revue Internet Des Pasteurs, Fre Ed 33, Edition de l’automne 2019

Edition d’Automne 2019

Un ministère de…

Author: Dr. Roger Pascoe, President,
The Institute for Biblical Preaching
Cambridge, Ontario, Canada
Email: [email protected]
Phone: 1-519-620-2375

Partie I: Renforcement De La Predication Par Exposition

“Renforcement des Applications” (Pt. 2)

Introduction

Dans l’édition passé de NET Pastors Journal, nous avons commencé à discuter de comment vous pouvez renforcer l’application de vos prédications. Nous allons continuer la discussion sur ce sujet dans la présente édition.

Entant que prédicateurs, nous devons nous rappeler que la théologie est foncièrement pratique et que par conséquent, nous devons l’appliquer pratiquement dans nos prédications. Pour ce faire, la pratique de la vérité doit être une partie importante de nos prédications. C’est ce que nous entendons par application.

Mais souvent, il est difficile pour plusieurs prédicateurs de déterminer la manière dont il faut appliquer la vérité qu’ils prêchent de manière à ce qu’elle soit pertinente pour leurs auditeurs d’aujourd’hui en même temps que pour le texte. Pour ce faire, voici quelques idées pour vous aider à faire des applications pertinentes de vos prédications.

A. Des Astuces Utiles Pour Decouvrir De Bonnes Applications 1

Premièrement, examinez la situation dans le texte. Posez des questions comme…

#1: Quel était le problème, la situation, ou la circonstance d’alors?

  • A qui l’auteur biblique écrivait-il?
  • Pourquoi l’auteur a-t-il écrit à ces gens en son temps?
  • Quelle situation ou circonstance ou lutte ou souffrance avait besoin d’être résolue?
  • Quelle était la nature de la correction, de l’exhortation ou de l’explication de l’              auteur?

#2: Quelle était la solution biblique ou l’action requise?

  • Comment l’auteur a-t-il résolu le problème? Quelle instruction leur a-t-il donné?
  • Dieu s’est-il adressé à eux directement? Si oui, qu’est-ce Dieu leur a instruit de faire ou d’être?

#3: Quelle était la réaction des gens?

  • Quelle réaction l’auteur biblique attendait-il ou exigeait-il?
  • Comment les gens ont-ils reçu le message et réagi à la solution?
  • Quelle attitude ont-ils exprimé vis-à-vis des instructions de l’auteur?

Deuxiemement, examinez la situation maintenant. Posez des questions comme …

#1: En quoi les besoins et les problèmes des gens sont-ils similaires aujourd’hui?

  • En quoi sommes-nous semblables aux personnes dans le texte biblique?
  • En quoi la situation de leur vie est-elle semblable à la nôtre aujourd’hui? Soyez spécifique.

#2: Quelle est la solution biblique pour aujourd’hui?

  • Que nous dit l’Ecriture concernant cette question?
  • Quels principes bibliques pouvons-nous appliquer à nous-mêmes?

#3: Quelle devrait être notre reaction aujourd’hui?

  • Comment le Chrétien répond-il aux instructions de l’Ecriture concernant ce problème?
  • Que devons-nous faire pour corriger ce problème de nos jours? Devons-nous corriger quelque chose dans notre attitude, nos croyances, nos priorités, nos valeurs, nos désirs, ou nos relations?
  • Que devons-nous faire pour être obéissants à la Parole de Dieu?

Troisièmement, soyez spécifique pour les vraies applications que vous allez prêcher

  • Comment les gens dans mon église font-ils face à des problèmes similaires dans leurs vies?
  • En quoi sommes-nous comme les gens dans le passage?
  • Quelle réaction devrais-je attendre de mon église – la conviction, la répentance, l’obéissance, le doute, le rejet, la colère, des questions, des objections, l’acceptation, la soumission?

A mesure que vous-vous poser ces questions, essayez d’y répondre en nommant spécifiquement les types de situations qui ressemblent à des situations contemporaines. Essayez de donner des orientations sur la manière doit ils peuvent appliquer la vérité de Dieu dans leurs propres vies.

Soyez concret, vrai dans la situation présente de la vie de vos membres. Donnez des exemples pratiques et crédibles, même s’il se peut que vous ne puissiez pas nommer des situations réelles pour des raisons de confidentialité. Dans ce cas, vous pouvez, si cela est convenable, demander à quelqu’un de donner son propre témoignage sur le sujet.

Par conséquent, préparez vos propres réponses pour vos propres questions et défis à mesure que vous considérer l’application pratique de la vérité dans le texte. Qu’est-ce que Dieu veut que l’église et ces membres pris individuellement, fassent, croient, ou changent dans leurs vies. Quel genre de personnes Dieu veut-Il qu’ils deviennent?

Et, essayez toujours de garder l’espoir, par exemple, celui que le Saint-Esprit est en nous pour nous rendons capables d’être obéissants à la vérité; que notre destinée est garantie et établie et que nous seront définitivement sauvés des épreuves; que nous pouvons avoir la joie à cause de notre foi et notre avenir en Christ.

En dernière position, quelle action suggérez-vous à vos membres d’entreprendre. Soyez spécifiques. Donnez des exemples. Quelle sorte d’action ont-ils besoin d’entreprendre pour inculquer la vérité dans leurs vies, pour vivre comme le peuple de Dieu devrait vivre? Quels pas spécifiques devraient-ils prendre? Et offrez de les aider dans ce processus. C’est non seulement votre responsabilité en tant que pasteur de leur dire ce qu’ils doivent faire, en vous basant sur la vérité de l’Ecriture, mais aussi de les aider pratiquement à atteindre ce but.

Si par exemple le sujet à quelque chose à voir avec le fait de supporter les épreuves en tant que Chrétien, essayez de leur donner des suggestions spécifiques pour gérer les luttes (soit physiques, spirituelles, émotionnelle, etc.) qui éprouvent leur foi par exemple, (1) ils pourraient mémoriser des versets pertinents et rassurants; (3) ils pourraient partager leurs luttes avec un conseiller ou un pasteur ou avec leur groupe d’étude biblique. Donnez des versets sur ce pourquoi il est biblique de se supporter les uns les autres.

Conclusions

Souvenez-vous que ce ne sont pas tous les passages qui permettent un transfer direct d’application. En d’autres termes, vous pouvez supposer que ce qui s’est passé dans le contexte biblique a son equivalent exact aujourd’hui, ou que la manière doit ils ont réagi en son temps est nécessairement la manière doit nous devons réagir aujourd’hui. La manière dont vous transférez l’application d’aujourd’hui est dictée par le passage. C’est là que vous devez être fidèle à l’intention de l’auteur biblique.

B. Caracteristiques Essentielles D’une Bonne Application

1. Une Bonne Application Mettra l’Accent Sur l’Urgence Du Message

Il doit y avoir un sense d’urgence que cela doit être fait maintenant – par exemple: croyez en l’évangile, soumettez-vous à la volonté de Dieu, mettez fin aux habitudes et associations péchéresses etc.

2. Une Application Réflètera l’Intensity Du Message

Par intensité j’entends l’accent mis sur le message pour encourager une action positive en réponse à la conviction de la Parole et du prédicateur. Il ne s’agit pas d’une belle conversation autour d’un feu, mais d’une injunction. Les paraboles de Jésus pressent toujours les gens à entreprendre une sorte d’action – par exemple: le Bon Samaritain: “Va et toi, fait de même” (Lc. 10:37).

3. Une Bonne Application Correspondra avec Le But Du Message

L’Application doit être directement liée au but de la prédication. Quelque soit le but que vous avez déterminé pour votre message, l’application doit accomplir ce but en faisant une différence tangible dans la vie des gens.

4. Une Bonne Application Induira La Motivation Du Message

L’un des buts de toute predication est de motiver vos auditeurs à une sorte d’action. La motivation que vous voulez induire est celle qui touche le coeur, instruit l’esprit, pique la conscience, et conduit la volonté à l’action – non par la manipulation, ou la ménace mais par la reaction à la Parole inspirée par l’Esprit et l’éveil causé par la vérité. “Notre but ultime est de déplacer la volonté et la positionner sur une autre course, d’augmenter sa célérité, et de l’amener à chanter selon ‘les voies des commandement divins’” 2

5. Une Bonne Application Imposera La Confrontation Du Message

L’Application, c’est là où la confrontation du message devient personnelle et directe (pas impersonnelle ou indirecte) pour l’auditoire. Ils peuvent être confrontés au “principe” de la vérité sans y réagir parce que c’est impersonnel et/ou indirect. Mais s’ils sont confrontés à la “pratique” de la vérité, la réaction est inévitable et nécessaire.

La prédication par exposition exige de nature la confrontation soit par une application directe ou indirecte. La plupart des application de prédications ont les deux types de confrontation. Par exemple, la confrontation de David par la prophète Nathan (2 Sam. 12) a commencé par une application indirecte par l’histoire qu’il lui a dite et s’est terminée par une application directe: “Tu es cet homme-là”. Jésus était habituellement direct dans son application.

En étant direct, vous ne risquez pas de créer la confusion chez les gens comme vous pourriez le faire avec l’application indirecte, où ils ratent la manière dont ils doivent répondre. 2 Tim. 3:16-17 pourrait sembler indiquer que l’application de la vérité biblique devrait être (1) directe et explicite, plutôt qu’indirecte et implicite; et (2) persuasive et confrontante, plutôt que suggestive et accommodante (cf. la prédication apostolique dans le livre des Actes).

6. Une bonne Application Générera La Persuasion Du Message

L’Application a pour objectif premier la persuasion des auditeurs à se conformer à la vérité enseignée à travers la prédication ou à la fin ou les deux. L’explication prêchée est voulue pour porter sur l’application à suivre. Une predication, est donc, à la fois informative et transformationnelle.

La puissance de la persuasion vient de la Parole de Dieu appliquée par le Saint Esprit au coeur, l’esprit, la volonté et à la conscience. Le moyen de la persuasion est que le prédicateur relie la vérité à la vie de sorte à ce que les auditeurs voient la nécessité de changer et qu’ils soient persuadés de faire quelque chose à propos.

Lorsque l’Esprit de Dieu donne la compréhension de la Parole et démontre sa réalité à travers l’application du prédicateur, c’est un puissant catalyseur de changement.

Pour que l’application soit persuasive, la présentation de la vérité et son application doivent être exposées correctement, poliement et humblement de telle manière que les auditeurs lui soient receptifs.

7. Une Bonne Application Fera Surface à Partir de l’Explication du Message

L’application doit être dirigée par le texte tout comme l’explication doit autant être dirigée par le texte. N’utilisez pas le texte pour faire n’importe quelle application que vous désirez. Cela reviendrait à manquer d’intégrité vis-à-vis de vos auditeurs et du texte. Assurez-vous que vous tirez votre application du texte, que vos applications se conforment avec l’intention de l’auteur biblique, et que la vérité principale de votre application est la même que la pensée principale du texte.

N’utilisez pas le texte à vos propres fins. C’est une mauvaise utilisation de l’Ecriture. L’application ne doit en aucun cas tordre le sens du texte dans son application à la vie. C’est appliquer le texte avec intégrité. Cela exige une grande discipline. Il est tout aussi important de comprendre l’application biblique comme on comprend le sens biblique du texte.

Notez que tandis que l’application doit provenir du texte, l’ampleur de l’application peut être “étendue” en ce sens que les implications du texte pour la vie pourrait s’étendre à toutes sortes de domaine. Ainsi, un texte ayant un seul sens produit de multiples applications.

8. Une Bonne Application Exposera La Confiance du Pasteur dans Le Message

La bonne application guidera les gens là où ils doivent aller. Elle aura soin des gens quand ils sont blessés. Elle reprendra les gens s’ils sont désobéissants. Elle nourrira les gens lorsqu’ils ont faim. Elle protégera les gens lorsqu’ils sont en danger.

9. Une Bonne Application Concrétisera Les Idées Abstraites du Message

Ne vous inquiétez pas qu’en rendant vos exemples concrets, vous libéreriez certains de vos auditeurs de leur responsabilité – c’est-à-dire qu’ils se peut qu’ils concluent que du moment où vous n’avez pas nommé quelque chose qui s’applique à eux, ils n’ont pas besoin de réagir. Là, le Saint Esprit supplée à la lacune. Il utilise l’exemple que vous donnez pour faire surgir dans l’esprit des auditeurs les choses qu’ils doivent corriger, changer, etc.

Soyez spécifique et concret. C’est ce que c’est que l’application. Relier la vérité à la vie. Pour faire cela efficacement, vous devez mettre l’accent sur des situations de la vie dans lesquelles cette vérité particulière s’applique d’une manière particulière. Votre tâche en tant que prédicateur, c’est de rendre cela clair et de pousser à son obéissance. N’en rester pas au niveau conceptuel. C’est ce que plusieurs prédicateurs font. Ils ont des difficultés pour passer de l’aspect abstrait de la théologie à l’aspect spécifique, concret de la situation de vie.

Conclusion

Ne négligez pas l’application. Revoyez votre prédication avant de la prêcher afin d’évaluer à quel point vous avez pris compte l’application. Est-ce suffisant? A-t-on appliqué chaque principe majeur? Mon mentor, le Dr Stephen Olford, avait l’habitude de nous pousser à faire de l’application 50% de la prédication!

C. Directives Pour L’application

1. Cherchez Des Vérités, Des Promesse, Des Commandements, Et Des Exemples

Les promesses, les commandements, et les exemples sont plus que des credos ou un consentement intellectuel. Ils doivent être inculqués à la vie. La Bible contient des vérités à croire et à obéir.

La seule reaction acceptable à la vérité de la Bible est la foi, qui est prouvée non par une acceptation passive du principe, mais dans la compréhension de ses implications pour la vie et le fait de les mettre en pratique (c’est-à-dire l’application). Notez que les vérités et les exemples peuvent être explicites ou implicites.

Par exemple, un principe explicite est: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Lev. 19:18). Tandis qu’il n’existe aucun doute sur ce qu’est un principe explicite et ce qu’il dit, la manière de le mettre en pratique dans la vie pourrait varier d’une culture à l’autre. Notre devoir c’est de découvrir les applications du principe explicite pour nos vie dans notre culture aujourd’hui.

Un principe implicite pourrait être un principe dont la signification pour la vie est atteinte par une déduction logique. Par exemple, “Tu ne commettra point d’adultère” implique la nécessité de la pureté, de la fidélité, de l’amour.

Cherchez les principe et faites bouger l’échelle de l’abstrait pour determiner leur sens large. Puis, appliquez-les à la vie comme elle doit être vécue dans notre société dans notre temps.

2. Educatez-vous Dans les défis Hermeneuritques d’Appliquer l’Ancien Testament

Pour plus de lecture sur ce sujet, je recommanderais: “How is the Christian to Apply the Old Testament to Life?” (“Comment le Chrétien Doit-Il Appliquer l’Ancien Testament à la Vie?”) dans Making Sense out of the Old Testament (Comprendre l’Ancien Testament) de Tremper Longman III, (Grand Rapids: Baker Books, 1998), 103-136.

3. Soyez Conscient De Votre Environnement Culturel

De cette manière vous pouvez apporter la Parole adaptée à des situation réelles de personnes réelles. Les applications qui n’ont pas de sens ou “inadaptées” n’auront presque pas d’impact.

Les principes de vérité de la Bible parle à tous les hommes de tous les temps. Notre tâche dans la predication est de l’appliquer à nos gens à notre temps – c’est de la pertinence.

4. Reconnaissez Que Deux Prédicateurs N’Appliqueront Pas Nécessairement Le Même Texte De Manière Uniforme

Cela ne signifie pas que l’un a raison et que l’autre a tord. Cela signifie simplement qu’ils ont des styles différents, ou qu’ils mettent en exergues des aspects différents de la même vérité, ou que leurs églises bénéficieraient d’une approche différente de l’application.

5. Ne Perdez Pas De La Passion Au Moment de L’Application

Gardez votre conviction et passion concernant la vérité au moment de l’appliquer. C’est le moment crucial pour l’intensité, lorsque vous la personnaliser.

6. Prêcher Comme Quelqu’un A Qui Cette Vérité S’Applique aussi et a été Appliquée

Cela ne signifie pas que vous devez employer “nous.” Parfois, vous pourriez, mais généralement vous employerez “vous” pour la rendre personnelle et convainquant. Mais, vous devez être sûr que vous avez appliqué cette vérité à votre propre vie premièrement avant de pouvoir exhorter les autres à l’obéir.

Faites toujours de cela une partie de votre processus de préparation. Quand votre prédication sera prête, et que vous la révisiez devant le Seigneur, révisez-la dans la prière, demandant à Dieu de vous montrer les vérités que vous devez appliquer à votre vous-même.

7. Visualisez Votre Auditoire

Voyez leur besoins (sans être personnel ou briser la confiance). Couvrez le spectre de des situations de vie représentées dans votre auditoire (par exemple, en famille, au travail, à l’école, dans votre voisinage) – prenez tout le monde en compte.

Utilisez “peut-être” des situations pour chaque situation de vie. “Peut-être que vous êtes confrontés à cela dans votre lieu de travail...” etc. Vous pourriez ne pas parler des situations exactes à laquelle chaque personne est confrontée, mais vous souleverez dans leurs pensées d’autres situations dans lesquelles cette application leur est personnelle.

8. Rappelez-vous De Quatre Principes De L’Application

#1. Le principe personnel

C’est quand le prédicateur applique l’Ecriture à sa propre vie. Si vous prêchez aux autres ce que vous n’avez pas appliquer à votre propre vie, vous ne pourrez pas prêcher avec puissance. Ce n’est pas Dieu seulement qui saura quand vous agirez ainsi, mais les gens aussi le sauront. Le prédicateur doit prêcher ce qu’il croit et il doit le vivre.

#2. Le principe de l’imagination

Pour appliquer correctement le texte, il doit devenir réel pour vous. Les gens, les lieux, et les émotions doivent apparâitre vivants dans votre propre imagination. S’ils sont vivants au prédicateur, alors, il vous sera facile de voir comment ils s’appliquent à d’autres.

#3. Le principe de l’étendue

A mesure que nous préchons aux gens sur une période de temps et les dirigeons, nous apprenons à mieux les connaître – leurs craintes et leurs besoins. Notre expérience des gens, là où ils vivent et qui ils sont, nous permettent d’étendre notre application des Ecritures pour couvrir ces lieux autant que possible. Cela ne nous donne pas le droit d’utiliser le texte de façon inappropriée ou inadequate. Il n’y a qu’une interprétation de l’Ecriture, mais il y a plusieurs application aux expériences et problèmes humains.

#4. Le principe déclaratif

L’application du texte doit être dite avec autorité et clarté. Il ne doit pas y avoir de l’incertitude concernant l’application du texte. Les gens viennent à l’église pour une direction Claire, pour découvrir ce que Dieu dit, comment il doivent vivre, et comment ils peuvent avoir de l’aide pour leurs problèmes. Par conséquent, l’application doit être dite ouvertement de manière à ce que les gens ne soient pas suspendus en l’air, se demandant de quoi il est question.

Part II. Plan De La Predcation

Pour écouter la version audio de ces prédications, veuillez cliquer sur ces liens: Link 1 - Rev. 2:1-4; Link 2 - Rev. 2:5-7

Titre: Lettres au Sept Eglises: Ephèse, Orthodoxe mais Froid

Thème: Le réveil commence avec répentance parmi le people de Dieu

Point #1: Premièrement, la bonne nouvelle: “Exterieurement votre église paraît en bonne santé spirituelle”

(1) Vous travaillez constemment et diligemment (2a)

(2) Vous jugez le mal clairement et décisivement (2b)

(3) Vous persévérez fidèlement et inlassablement (3)

Point #2: Maintenant, la mauvaise nouvelle: “A l’intérieur, votre église a une condition sérieuse de coeur”

(1) Le diagnostique de Christ: “Vous avez abandonné votre premier amour” (4)

(2) Le traitement Christ’:

(a) “Souviens-toi d’où tu es tombé” (5a)

(b) “Répens-toi et pratique tes premières oeuvres” (5b)

(c) Avertissement: “Sinon j’auterai ton chandelier de sa place” (5c)

(d) Promesse à ceux qui prendrons garde à l’avertissement: “Je donnerai (à toi) à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu” (7)


1 Adapted from Dave Veerman, How to Apply the Bible (Wheaton, Ill: Tyndale House Publishers, 1993).

2 John Henry Jowett, The Preacher His Life and Work (New York: Harper and brothers Publishers, 1912), 172, cited in Handbook of Contemporary Preaching, 211.

Related Topics: Pastors

Report Inappropriate Ad