MENU

Where the world comes to study the Bible

Report Inappropriate Ad

La Revue Internet Des Pasteurs, Fre Ed 5, Edition du l'automne 2012

Edition de l'automne 2012

Sous la direction du

Dr Roger Pascoe,

Président de l’Institut pour la Prédication Biblique

Cambridge, Ontario, Canada 

C:\Users\Roger\Documents\My Documents\Institute for Biblical Preaching\Forms, Binder Cover Page, Logo\IBP Logos\IBP Logo.jpg

Institut Pour La Predication Biblique

Renforcer les capacités de lEglise dans la prédication biblique et le leadership

1ère Partie: Le Message Que Nous Prechons: La Predication De La Croix (1 Cor. 1:17-18)

Par: Dr. Roger Pascoe, Président,

L’Institut pour la prédication biblique

Cambridge, Ontario, Canada 

La vérité est que ni l’éloquence, ni la célébrité ne peuvent changer l’impact de la croix. La croix est le message central que nous prêchons. En fait, comme l’apôtre Paul l’indique dans 1 Corinthiens 1:17-18, nous prêchons, littéralement, la «parole» de la croix - la croix elle-même parle. Par conséquent, nous pourrions dire que «le principal ministère de chaque prédicateur est de proclamer le message de la croix ».

L’apôtre Paul est clair sur ce fait lorsqu’il écrit, 17aCe nest pas pour baptiser que Christ ma envoyé. Il ne voulait pas se laisser entraîner dans le piège de la popularité dans l’église de Corinthe en étant le leader d’un groupe restreint qu’il avait baptisé. Son ministère était 17b ... dannoncer la bonne nouvelle (voir Actes 20:24 b). De même, nous devons nous assurer que nous gardons la prédication de l’Évangile à l’avant et au centre de notre ministère.

Il est si facile de nous laisser distraire de notre mission première, n’est-ce pas? Si nous étions plus préoccupés par le message de la croix et la vérité de la Bible, il y aurait moins de débats sur des questions sans importance, moins de promotion d’opinions personnelles, moins de désunion dans l’église, et plus de résultats pour le royaume de Dieu.

Notre Ministere Est De Precher Levangile de manière à ce que la croix du Christ soit perceptible et efficace. Pour que la croix soit perceptible et efficace dans notre prédication, nous devons prêcher l’évangile 17cet cela sans la sagesse du langage – autrement dit, non pas avec de belles paroles, non pas avec l’éloquence, et pas avec des paroles de sagesse humaine. Ou, comme Paul le dit dans le chapitre suivant, ... ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration dEsprit et de puissance, afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. » (1 Cor 2:2-4).

Notre prédication ne doit pas être avec des mots qui font simplement appel aux valeurs culturelles ou à la vision du monde des auditeurs. La culture grecque de l’époque aimait la philosophie («la sagesse humaine»). Mais notre message n’est pas conçu pour plaire aux tendances philosophiques de la culture autour de nous - en fait, notre message est totalement «contre-culture».

Notre prédication ne doit être juste avec des mots qui impressionnent l’intellect - des arguments pas convaincants, de gros mots ou des arguments intelligents qui impressionnent ou même trompent l’esprit. Ce n’est pas ainsi que nous sommes appelés à présenter l’Evangile, car cette approche risque de rendre la croix du Christ ... sans effet (17c) – voire d’agir en défaveur du message de la croix et de repousser les gens.

Les mots savants ne font que dégrader le message de la croix. Ils dénaturent le sens et le but de la croix. Ils banalisent l’Evangile, dévaluent la croix du Christ. Ils la rendent sans effet - enlèvent son pouvoir inhérent. Ils font perdre son importance dans la vie des gens. Ils font qu’elle n’a aucun impact, aucun effet - la rendent inutile, invalide, vaine, vide.

Notre ministère de la prédication, consiste donc d’abord à prêcher l’évangile. Qu’est-ce que l’Évangile? À la base, Levangile Est La Parole De La Croix. 18 Car la prédication (message) de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. C’est ce que nous prêchons : la « parole (message) de la croix ». La prédication de la croix est le cœur de l’Evangile, c’est Jésus-Christ crucifié (23). Paul dit: « Car je nai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » (1 Cor 2:2).

Notez que c’est la parole de la croix - ce n’est pas l’événement, l’expérience, ou la passion, mais la parole de la croix. C’est la parole de la croix parce que la croix parle. Et c’est ce que nous prêchons- la parole de la croix.

Nous prêchons la parole de la croix parce que la parole de la croix déclare la vérité sur le péché. La vérité sur le péché, c’est que nous avons été rebelles contre la loi de Dieu, nous avons violé la norme de sainteté de Dieu, nous avons eu des manquements quant aux exigences de Dieu, nous sommes des pécheurs incorrigibles par nature (par naissance) et par pratique (par le comportement).

La parole de la croix, dit haut et fort, que nous sommes les ennemis de Dieu à cause de nos mauvaises œuvres (Rom 5:10; Col 1:21), que nous sommes ennemis de la croix du Christ (Phil 3:18). La parole de la croix expose la vérité sur le cœur humain, elle montre que le «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant (Jér 17:9). La parole de la croix montre comment le cœur de l’homme a déchargé toute sa fureur contre le Christ à la croix, comment la colère de l’homme s’est déchainée contre Dieu lui-même à la croix. La croix révèle à quel point le cœur de l’homme est méchant et rebelle.

Nous prêchons la parole de la croix, car elle déclare la vérité sur le péché. Et nous prêchons la parole de la croix parce que la parole de la croix est la réponse au péché. Par la croix, nous recevons le pardon des péchés (Ephésiens 1:7) - nos péchés sont effacés comme s’efface un nuage épais (Esaie 44:22). Par la croix, nous sommes libérés de la puissance et de la pénalité du péché (Rom 6:18, 22). Par la croix, Dieu nous offre le don de la vie éternelle (Rom 6:23). Par la croix, nous qui étions autrefois ennemis de Dieu, avons «la paix avec Dieu» (Rom 5.1). Nous sommes réconciliés avec Dieu au travers de la croix (Col 1:20, 21). La parole de la croix est la réponse au problème du péché, car à la croix, « Celui qui na point connu le péché, il la fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. (2 Cor 5:21) «Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous» (Gal 3.13). Il a pris sur lui la malédiction de notre péché et est mort à notre place, nous rachetant ainsi de la malédiction du péché.

Voici pourquoi nous prêchons la parole de la croix: (1) parce que la parole de la croix déclare la vérité sur le péché, (2) parce que la parole de la croix est la réponse au péché, et (3) parce que la parole de la croix exprime lamour de Dieu pour les pécheurs. Quand Paul a vu ce que Dieu a fait dans sa vie, il ne pouvait expliquer cela que par l’amour de Dieu. Dans la croix, il voyait l’amour de Dieu exprimé dans toute sa plénitude - l’amour de Dieu qui a été «répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit » (Rom 5:5). Dans la croix, Paul voyait l’amour de Dieu duquel rien ne peut nous séparer (Romains 8:39).

Voici pourquoi nous prêchons la parole de la croix - parce que, premièrement la parole de la croix déclare la vérité sur le péché, deuxièmement parce que la parole de la croix est la réponse au péché, troisièmement parce que la parole de la croix exprime l’amour de Dieu dans toute sa plénitude pour les pécheurs, et quatrièmement parce que la parole de la croix donne un nouveau sens à la vie. Par la croix, Paul a reçu la vie nouvelle en Christ (Romains 5:18-21; 6:23) et par la croix, Paul a incontestablement perçu un nouveau sens à la vie, car, autrefois il était un persécuteur de l’Eglise, mais à présent il servait le Christ. Autrefois il était fier de son héritage juif et de son zèle religieux, mais à présent il considérait tout cela comme des ordures afin de gagner Christ. Autrefois il chérissait sa position terrestre et ses possessions par-dessus tout, mais à présent il considérait toutes ces choses comme une perte pour l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ son Seigneur (Phil 3:8).

Par la croix, Paul était un homme nouveau en Christ car, dit-il, «si quelquun est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Cor 5:17). Par la croix, il a été amené à marcher « en nouveauté de vie.» (Rom 6:4). Ainsi, la parole de la croix donne un nouveau sens à nos vies. Voici donc pourquoi nous prêchons la parole de la croix - parce que la parole de la croix (1) déclare la vérité sur le péché, (2) apporte la réponse au péché; (3) exprime l’amour de Dieu pour les pécheurs; (4) donne un nouveau sens à la vie.

Et, en outre, nous prêchons la parole de la croix parce que la parole de la croix déclare que Dieu est proche de nous. Il n’est pas éloigné de notre douleur et de notre souffrance, mais il a fait quelque chose à ce sujet en nous donnant un Sauveur. Il est entré dans notre monde de souffrance et de tristesse, et il a vaincu la mort. Dieu ne s’est pas désengagé de l’humanité, mais, par la croix, Il s’est fait proche de nous dans toutes nos épreuves et nos luttes. Par la croix, Dieu n’est pas distant, mais s’est fait proche de nous en s’incarnant lui-même dans la chair et le sang humain afin de communiquer une parole d’espérance, de paix, de pardon et de réconciliation dans un monde qui soupire après son amour. C’est pourquoi nous prêchons la parole de la croix!

Avec Paul, nous pouvons déclarer: «loin de moi la pensée de me glorifier dautre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde !» (Gal 6:14). Notre ministère est de prêcher l’Évangile. L’Evangile est la parole de la croix.

Maintenant, remarquez l’effet de cette parole: La Parole De La Croix Divise Le Monde 18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. La croix du Christ divise le monde en deux groupes - ceux qui périssent et ceux qui sont sauvés. Pour ceux qui périssent la croix est une «folie». Pourquoi la croix est-elle une folie pour eux? La parole de la croix est une folie pour eux parce quils ne croient pas le témoignage de Dieu. Ils connaissent Dieu, dit Paul, à travers le témoignage de la création dans laquelle « les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à lœil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne lont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.» (Rom 1:19-21).

Voici pourquoi ils périssent - parce qu’ils n’ont pas cru au témoignage de Dieu, malgré les preuves et en dépit de la grâce qu’Il leur a manifesté en se révélant à eux dans la création. Ils préfèreraient mieux croire en l’évolutionnisme qu’en Dieu. Voyez à quel point ils sont résolus à renier le Dieu qui les a faits.

La parole de la croix est une folie pour eux parce qu’ils ne croient pas au témoignage de Dieu. Et la parole de la croix est une folie pour eux parce quils ne comprennent pas la vérité de Dieu (voir 1 Cor 2.14). Pour l’homme naturel la notion même de la croix n’a pas de sens. Comment un homme peut-il payer pour les péchés d’un autre? Comment Dieu peut-il naitre d’une vierge et devenir un homme? Comment le Fils de Dieu peut-il mourir sur une croix pour nos péchés? Ces notions sont une folie pour ceux qui périssent. Mais c’est le moyen que Dieu a choisi pour nous sauver: «il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication » (1cor 1:21). En d’autres termes, c’est précisément parce qu’il est une folie pour l’esprit naturel que le salut d’une âme par la croix ne peut être que l’œuvre de Dieu.

Ainsi, la parole de la croix est une folie pour ceux qui périssent (1) parce qu’ils ne croient pas au témoignage de Dieu, (2) parce qu’ils ne comprennent pas la vérité de Dieu, et (3) parce quils nont pas confiance dans les voies de Dieu. Les voies de Dieu consistent à choisir les choses folles du monde pour humilier les sages (1 Cor 1:27) - Par exemple, Naaman (2 Rois 5), Le serpent d’airain (Nombres 21). L’homme par sa seule connaissance terrestre ne peut trouver Dieu, car une telle découverte est un événement surnaturel que Dieu seul peut opérer. Sans l’illumination de l’Esprit, l’homme naturel ne peut comprendre la vérité et les voies de Dieu – voir Félix (Actes 24:25); Festus (Actes 26:24); Agrippa (Actes 26:28). C’était des hommes intelligent et de haut rang, mais aucun d’entre eux ne croyaient en la vérité, aucun d’eux n’a fait confiance aux voies de Dieu.

Dieu a « caché ces choses aux sages et aux intelligents », et « les as révélées aux enfants (Lc 10:21; 1 Cor 1:19). Dieu a «choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles quon méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont…» (1 Cor 27-28). Donc, vous voyez que parmi ceux qui ont été appelé «il ny a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles » (1 Cor 1: 26). Lesprit de l’homme qui n’est pas éclairé par l’Esprit de Dieu ne peut pas comprendre la parole de la croix, et la volonté qui n’est pas contrôlée par l’Esprit de Dieu ne peut pas l’accepter. Le salut est un acte souverain de Dieu, afin que «nulle chair ne se glorifie devant Dieu (1 Cor 1: 29).

La mauvaise nouvelle c’est que pour ceux qui périssent la croix est une folie et ils rejettent donc volontairement son message. Jésus a dit: « vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie  (Jn 5:40). Jean-Baptiste déclare: «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» (Jn 3:36; voir 1 Jn 5:12). Donc la parole de la croix est une folie pour ceux qui périssent car ils sont laissés à eux-mêmes. Voilà la mauvaise nouvelle.

Mais à présent la bonne nouvelle: pour ceux qui sont sauvés, la croix est «la puissance de Dieu» (18c). La bonne nouvelle, c’est que Dieu aime ceux qui périssent. Il ne veut pas « quaucun périsse », mais il désire que « que tous arrivent à la repentance. » (2 Pierre 3:9; voir Jn. 3:16). Raison pour laquelle nous prêchons la parole de la croix - parce que c’est une parole source de bonnes nouvelles pour ceux qui sont sauvés.

Le salut peut être décrit comme étant passé, le présent et à avenir. Nous avons été sauvés par la foi en Jésus-Christ et de la croix. Nous sommes sauvés par la sanctification progressive – le fait de ressembler davantage au Christ. Nous serons sauvés quand nous serons glorifiés avec de nouveaux corps.

Ici, Paul parle de notre état présent en tant que personnes sauvées, de personnes qui travaillons à notre salut avec crainte et tremblement. Ceux qui sont sauvés sont: (a) ceux qui ont embrassé le Christ et la croix; (b) ceux dont les péchés sont pardonnés et, sont par conséquent à l’abri de la colère de Dieu; (c) ceux qui sont en chemin vers le ciel, et (d) ceux qui reconnaissent la puissance de Dieu dans la croix. Car l’Évangile du Christ, dit Paul dans Rom 1:16, « est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit».

Pour nous qui sommes sauvés, le message de la croix est la puissance de Dieu (a) parce que grâce à elle, nous avons reçu le pardon des péchés- c’est puissant! (b) parce que grâce à elle, nous avons été réconciliés avec Dieu - c’est puissant! (c) parce que grâce à elle, nous avons été transférés du royaume des ténèbres au royaume de la lumière - c’est puissant! (d) parce que grâce à elle, nous avons été transformés d’êtres morts «par vos offenses et par vos péchés » en êtres “vivant avec le Christ » (Eph 2:1) - c’est puissant! Et (e) parce qu’elle nous a rapprochés de Dieu, nous qui étions autrefois loin de loin (Eph 2:13) - c’est puissant!

Voici pourquoi nous prêchons la parole de la croix – elle est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. Notre ministère est de prêcher l’Évangile. Rappelez-vous que notre thèse c’est que «le principal ministère de chaque prédicateur est de proclamer le message de la croix. »

Gloire à Dieu pour la prédication de la croix. Elle est «puissance de Dieu et sagesse de Dieu » (1 Cor 1:24). C’est la bonne nouvelle de notre salut par la grâce et au moyen de la foi (Eph 2.8). Puissions-nous proclamer hardiment, comme l’écrivain de l’hymne ancien l’a exprimé: «Envers la bonne vieille croix robuste, je serai toujours fidèle, acceptant volontiers son humiliation et ses reproches.»

Notre ministère principal est de proclamer la prédication de la croix, car « il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication » (1 Cor 1:21). C’est de cela qu’il s’agit dans la grande commission – « prêcher lEvangile à toute créature» (Mc 16:15). L’apôtre Paul pouvait dire: «Jai abondamment répandu lEvangile de Christ »(Rom 15:19). Pouvez-vous dire cela?

Puissions-nous ne jamais nous rétracter de notre devoir prêcher la croix. Puisse la croix être toujours la marque visible de notre ministère. Pendant que de nos jours beaucoup de prédicateurs (même ceux qui se disent évangéliques) sont en train diluer son message et de l’abandonner, puissions-nous nous «accrocher à la bonne vieille croix robuste” que nous pourrons un jour “échanger contre une couronne. » (Paroles d’un cantique ancien)

2ème Partie: Leadership: Être Un Modèle Selon Le Cœur De Dieu

«Etre un modèle en pensée, en parole et en actes “

Par: Dr. Roger Pascoe, Président,

L’Institut pour la prédication biblique

Cambridge, Ontario, Canada

Nous arrivons maintenant au dernier des neuf points sur comment être un modèle de piété pour les autres. Dans les numéros précédents de cette Revue Internet des Pasteurs, nous avons abordé comment être un modèle dans les domaines suivants : l’engagement, la cohérence, la confiance, la consécration, la compassion, la compétence, la conduite, et les paroles. Et pour finir, nous nous penchons sur ce que cela signifie d’être ...

Un Modele En Caractere

Les titres et les diplômes semblent avoir pris la place du caractère dans notre culture – à titre d’exemple on considère ce que vous savez et ce que vous pouvez faire et non qui vous êtes. Malheureusement, peu d’églises semblent se concentrer sur le caractère de piété quand ils sont à la recherche de dirigeants d’églises, de responsables de ministères, de candidats aux fonctions pastorales, etc.

Quest-ce que le «caractère»? Le caractère c’est ce qui concerne vos valeurs, votre éthique, vos normes, vos priorités, vos objectifs, votre droiture. Le caractère est votre fondation inébranlable quand les choses deviennent difficiles ou quand les tentations vous assaillent. Le caractère renvoie à qui nous sommes lorsque personne ne nous voit. Le caractère chrétien s’exprime en termes de sainteté, de justice, de piété.

Le ministère chrétien exige le développement d’un caractère. Souvent, les pressions à «faire» prennent le dessus et écrasent notre besoin et notre désir d ‘«être». Il ya un fossé entre notre marche avec Christ et notre travail pour Christ. Le temps que nous mettons à pratiquer notre ministère dépasse le temps que nous mettons à développer notre spiritualité et notre caractère. Mais ce dernier doit précéder le premier; «être» vient avant «faire». Si vous n’êtes pas ce que Dieu veut que vous soyez, vous ne pouvez pas faire ce que Dieu veut que vous fassiez. D’où, les qualifications de caractères requises pour le choix des anciens et des diacres (1 Tim 3:1-13; Tit 1:6-9).

Nous avons besoin de travailler de façon consciente dans l’optique de devenir semblable à Christ. Cela ne se produit pas simplement parce que vous êtes dans le ministère ou parce que vous êtes dirigeant d’église ou enseignant de la Bible. Le caractère de piété découle du temps que nous passons avec Dieu. Il n’existe pas de solution de remplacement pour cela. C’est pourquoi le fait d’être trop occupé est si destructeur pour l’efficacité dans le ministère. L’excès d’occupations est probablement l’un des moyens majeurs de Satan pour attaquer l’église, notre ministère, et notre témoignage. Si Satan parvient à affaiblir notre relation avec le Seigneur, il affaiblit notre ministère et l’impact que nous pouvons avoir pour Dieu. Les bons disciples passent du temps avec leur leader (voir Mc 3:13-14).

Le développement du caractère est le résultat du fait d’être un exemple d’engagement, de consécration, de cohérence, de confiance, de consécration, de compassion, de compétence, de conduite et en paroles. Notre caractère doit être lexpression du caractère du Christ – “jusquà ce que Christ soit formé en vous» (Gal 4:19). Notre manière de vivre (ce que nous faisons) et qui nous sommes (nos valeurs) doivent refléter la manière dont le Christ a vécu et ce qu’Il est – autrement dit, nous sommes la présence du Christ sur la terre. Nous ne pouvons refléter le caractère de Christ que si nous le connaissons intimement. C’est pourquoi l’apôtre Paul dit: «Affectionnez-vous aux choses den haut, et non à celles qui sont sur la terre» (Col 3:2). Soyez centré sur Christ, vivez dans la soumission à l’Esprit Saint et dans la ressemblance à Christ. Manifestez-vous le fruit de l’Esprit dans votre vie ? (Gal 5:22) Portez-vous l’image de Dieu dans votre vie? Etes-vous connu pour votre caractère pieux et votre conduite - par exemple, votre hospitalité, votre gentillesse, votre humilité, votre douceur, votre vie de sanctification, votre autodiscipline? Êtes-vous «irréprochable» dans votre réputation? Ou, êtes-vous connu comme quelqu’un qui vit pour satisfaire les œuvres de la chair (Gal 5:19-21)?

Lorsque viendra la pression et les épreuves, votre caractère pieux et vos valeurs bibliques vous distingueront et vous garderont sur la bonne voie, afin que vous preniez les bonnes décisions pour les bonnes raisons.

Il ya quatre domaines particuliers de caractère qui sont essentiels pour le ministère chrétien et le témoignage:

1. L’intégrité

L’intégrité c’est l’ouverture, l’honnêteté, la droiture, l’impartialité. Pourquoi l’apôtre Paul exhorte t-il en ces termes «Veille sur toi-même» (1 Tim 4:16)? Parce que vous ne pouvez pas conduire les autres à la foi, ou conduire le peuple de Dieu dans l’adoration, ou intercéder en faveur des autres, ou instruire les autres de façon appropriée, tant que votre propre vie n’est pas droite, propre, honnête, ouverte. Un leader chrétien doit faire preuve d’intégrité. Votre vie doit tenir comme un tout - sans failles, sans contradictions - mais un tout unifié.

L’intégrité consiste aussi ne jamais prendre des décisions pour plaire aux gens, mais plutôt à Dieu (Eph 6:6-7; Col 3:22-23). L’intégrité c’est faire ce qui est juste, peu importe le coût. L’intégrité c’est ne jamais se prendre dans un conflit d’intérêts. Cela peut impliquer de refuser les offres qu’une personne bien intentionnée vous fait de sorte à ne pas être redevables à cette personne à l’avenir.

L’intégrité va main dans la main avec la sincérité - ne pas être faux, mais transparent, ouvert, sans artifice.

2. Les Valeurs (L’éthique)

Fixez-vous des normes élevées. Établissez un code d’éthique. Définissez vos valeurs. Qu’est-ce qui est important pour vous? Quelles doctrines sont importantes pour vous? Quelles manières de vivre et quelles idées sont-elles importantes pour vous, celles sur lesquelles vous ne voulez pas de compromissions, celles qui sont non-négociables? En d’autres termes, quelles sont vos valeurs fondamentales?

Vos valeurs transparaissent plus clairement dans vos pratiques:

·         Dans quoi dépensez-vous votre argent?

·         Comment utilisez-vous votre temps?

·         Qui sont vos amis?

·         De quoi parlez-vous?

·         A quoi pensez-vous?

·         Quel risque seriez-vous prêt à prendre dans votre travail?

·         Pour quoi seriez-vous prêt à aller en prison s’il le fallait?

3. Le Courage

Le courage, c’est faire ce qui est juste; aller de l’avant malgré l’opposition, la critique, ou l’échec. Rappelez-vous que «ce nest pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné...» (2 Tim 1:7)

Le leadership chrétien n’est pas chose facile. Ca demande du courage. Il faut du courage pour prendre des décisions difficiles, pour faire ce qui est juste quelles que soient les conséquences. La capacité à prendre des décisions clairs bonnes et dans la dépendance totale à Dieu est la marque d’un bon leader spirituel - par exemple (1) Abraham lors de la crise de Sodome et le secours apporté à Lot (Genèse 14:14 et suiv.), (2) Moïse quand il a décidé d’abandonner les plaisirs et la puissance de l’Egypte; (3) Paul dans la tempête (Actes 27).

Chaque fois que vous serez face à un carrefour dans la prise de décision, vous serez soit un exemple de courage, soit un exemple de lâcheté. David était un exemple de courage face au lion et à l’ours quand il paissait les moutons. Plus tard, David fut un exemple de courage quand il a affronté Goliath. Jonas, en revanche, était un exemple de lâcheté. Il a fait le mauvais choix et est parti dans la mauvaise direction. Néanmoins, Dieu le restaura et l’aida à agir courageusement. Daniel était un exemple de courage, préférant affronter la fournaise ardente plutôt que de compromettre sa foi en Dieu.

Il faut du courage pour prendre des décisions difficiles et il faut du courage pour faire face à des situations difficiles – pour affronter les attaques de la part d’autres personnes ou de Satan. Il faut du courage pour accepter la critique adressée contre sa personne et l’opposition. Il faut du courage pour prêcher quand vous avez été critiqué durant la semaine. Dieu a dit à Jérémie:

« Et toi, ceins tes reins, lève-toi, et dis-leur tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence, de peur que je ne te fasse trembler devant eux. Voici, je t’établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d’airain, contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre le peuple du pays. Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas ; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel. “(Jér 1:17-19)

Notre courage pour affronter la critique et l’opposition vient du Seigneur. La critique est le pire ennemi qui puisse vous rabaisser. Il amplifie vos insécurités, détourne vos yeux de la tâche à accomplir et les tourne vers ​​vous-même, épuise votre énergie et d’enthousiasme, vous met sur la défensive, vous isole…

C’est pourquoi la critique négative et destructive est une arme de Satan. Je crois en la correction biblique, la réprimande, et l’exhortation (2 Tim 4:2), mais la critique destructive ne figure pas dans cette liste. La critique porte généralement sur ce que les gens ne veulent pas et n’aiment pas, pas sur ce qui est honorable à Dieu ou bénéfique pour son peuple. La critique peut fausser votre vision du ministère et des personnes que vous servez.

Il faut du courage pour persévérer dans les moments de découragement spirituel - pour garder le cap lorsque le découragement s’installe, lorsque vous pensez que vous êtes un échec, lorsque vous travaillez dur, mais que personne ne semble écouter ou répondre.

4. L’Humilité

L’humilité chrétienne se reflète dans le service, la douceur, la gentillesse, la conscience de sa faillibilité. C’est l’attitude de Jean-Baptiste qui, en comparaison avec Jésus dit: «Il faut quil croisse, et que je diminue.» (Jn 3:30). Paul l’a aussi dit à sa façon: «car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne dêtre appelé apôtre» (1 Corinthiens 15.9, Eph 3:8; 1 Tim 1:15). L’exhortation de Paul à nous est: «Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que lhumilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes (Phil 2:3).

Il est facile de devenir fier dans le ministère, surtout si il ya des signes extérieurs de la réussite en termes mondains (ex.: augmentation du nombre; nouveaux bâtiments). La prédication, en particulier, peut être une expérience orgueilleuse et l’appréciation que les gens donnent de votre prédication peut vous monter à la tête. A la minute où nous commençons à penser que cela a quelque chose à voir avec nous (notre crédit; notre mérite), nous sommes en péril. « Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. » (Jac 4:6; 1 Pierre. 5,5) «Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin quil vous élève au temps convenable…» (1 Pierre 5.6). Quand le temps sera venu, c’est Lui qui vous élèvera - pas vous-même.

Conclusions Sur Le Caractère1

Cinq traits de caractères à éviter (Tite 1:7-8)

  1. Ne pas être entêté (ce qui est généralement la caractéristique sous-jacente lorsqu’on est critiqué)
  2. Ne pas être d’un tempérament emporté
  3. Ne pas être adonné au vin
  4. Ne pas être violent
  5. Ne pas être avide d’argent

Sept caractéristiques à adopter (Tite 1:8-9)

  1. Etre hospitalier
  2. Etre un amoureux du bien
  3. Etre sobre
  4. Etre juste
  5. Etre saint (pieux)
  6. Avoir la maitrise de soi
  7. S’attacher à la parole telle qu’elle a été enseignée

Interpellation: Quel genre de modèle êtes-vous? Quand les autres vous regardent, que voient-ils? - Un exemple de cohérence? de sanctification? de consécration dans la prière? Lorsque vous vous examinez vous-même, que voyez-vous?

3ème Partie: Meditation: Pourquoi Prioriser L’humilité?2

Par: Dr. Jean MacArthur, Pasteur de

L’Eglise Communauté de la Grace, Sun Valley, en Californie

Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! (Mathieu 5.3)

Cette béatitude fut prononcée avant tout parce que l’humilité est le fondement de toutes les autres grâces et un aspect crucial pour le salut (voir Matthieu 18:3-4). La porte dans le royaume de Christ est étroite et basse, et quiconque se perçoit trop gros ou trop grand ne pourra jamais passer à travers. Autant il est inutile de tenter de cultiver des fruits en dehors d’un l’arbre et de ses branches, autant il est inutile de s’attendre à que les autres grâces de la vie chrétienne se développent en dehors de l’humilité.

Tant que nous ne nous humilierons pas pour reconnaitre notre pauvreté spirituelle et notre besoin de Christ, nous ne pouvons pas voir et expérimenter ses richesses, ses grâces et son salut. Jésus a dit au sujet du percepteur contrit: «Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre (le pharisien). Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.» (Luc 18:14).

Nul ne peut recevoir le royaume de Dieu tant qu’il ne s’est pas rendu compte qu’il n’est pas digne de ce royaume. La fière église de Laodicée a déclaré de façon collective, «Je suis riche, je me suis enrichi, et je nai besoin de rien », mais en réalité, les membres étaient «malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu» (Apoc 3:17). Des gens comme les Laodicéens nous rappellent l’histoire de la jeune esclave romaine qui refusait de reconnaitre sa cécité, insistant que c’était plutôt son monde qui était sombre en permanence. Tant que les orgueilleux ne sont pas prêts à devenir pauvres en esprit, ils ne peuvent pas recevoir le roi ou entrer dans son royaume.

Questions à méditer

Nous voyons que l’orgueil est le principal obstacle entre l’homme et Dieu, entre les âmes pécheresses et le salut glorieux du Christ. Mais de quelles autres choses l’orgueil nous prive t-il de profiter ou de jouir? Quels sont les autres coûts résiduels de l’orgueil dans nos vies?

4ème Partie: Plans De Predication

Par: Dr. Roger Pascoe, Président

L’Institut pour la prédication biblique

Cambridge, Ontario 

Jusqu’à présent, j’ai publié dans cette revue une série de prédications sur l’évangile de Jean au sujet des actes surnaturels de Jésus (miracles):

  1. Jean 2:1-11 – Jésus change l’eau en vin: le meilleur est encore à venir.
  2. Jean 4:46-54 - Guérison fils de l’officier du roi: là où s’arrête notre force commence la puissance de Dieu.
  3. Jean 5:1-47 - La guérison d’un paralytique: marchez loin de votre Bethesda
  4. Jean 6:1-14 - Jésus nourrit cinq mille hommes: quelle est la grandeur de ton Dieu?
  5. Jean 6:16-21 - Jésus marche sur l’eau: redécouvrez Jésus.
  6. Jean 9:1-41 – L’homme qu’on appelle Jésus.

Maintenant, voici quatre autres sermons sur le septième et dernier acte surnaturel raconté par Jean:

Plan De Prédication N° 9
Jean 11:1-44 - La Résurrection De Lazare, Points N°1, 2, 3, 4

Pour la version audio en anglais, cliquer sur les liens suivants: Jean 11:1-6 ; Jean 11:7-16; Jean 11:17-37; Jean 11:38-44.

Sujet: La réponse tardive de Dieu n’est pas nécessairement un refus de sa part.

Point n°1: Parfois Dieu tarde afin de nous montrer son amour (1-3)

Point n°2: Parfois Dieu tarde afin de nous montrer sa gloire (4-6)

Point n°3: Parfois Dieu tarde afin de nous montrer ses buts (7-16)

Point n°4: Parfois Dieu tarde afin de nous apprendre la vérité à son sujet (17-27)

Point n°5: Parfois Dieu tarde afin de nous apprendre à être passionné de lui (28-37)

Point n°6: Parfois Dieu tarde afin de nous apprendre la foi en lui (38-44)


1 Voir MacArthur, Redécouvrir le Ministère Pastoral, 95-101.

2 Jean MacArthur, “Pourquoi prioriser l’humilité?” dans Lectures quotidiennes sur la vie de Christ (Chicago: Moody Publisher, 2008), Février 12.

Related Topics: Pastors

Report Inappropriate Ad