MENU

Where the world comes to study the Bible

La Revue Internet Des Pasteurs, Fre Ed 11, Edition du printemps 2014

Edition du printemps 2014

Sous la direction du

Dr Roger Pascoe, Président de

l’Institut pour la Prédication Biblique

Cambridge, Ontario, Canada

www.tibp.ca

C:\Users\Roger\Documents\My Documents\Institute for Biblical Preaching\Forms, Binder Cover Page, Logo\IBP Logos\IBP Logo.jpg

Institut Biblique pour le Ministère Pastoral

Renforcer les capacités de l’Eglise dans la prédication biblique et le leadership

1ère Partie: La Préparation De La Prédication

“Le choix du texte et du thème”

Par: Dr. Roger Pascoe,

Président de l'Institut pour la prédication biblique,

Cambridge, Ontario, Canada

Continuons notre discussion sur le thème : «Préparation de la prédication: Le choix du texte et du thème». Le premier aspect dont nous avons discuté la dernière fois portait sur l’aide qu’un « programme de prédications » pourrait vous apporter dans la préparation de vos prédications. 

Dans la présente édition de la Revue Internet des Pasteurs, je voudrais discuter de quelques principes bibliques et de bonnes pratiques en matière de choix de textes et sujets de prédication.

Quelques Principes Bibliques Pour Le Choix Des Textes Et Themes

Dans le mot d’au revoir de Paul aux anciens de l’église d'Ephèse (Act 20, 28-30), il présente au moins trois principes qui doivent régir un ministère de prédication si nous voulons nous acquitter fidèlement de notre responsabilité qui est de prêcher tout le conseil de Dieu (Actes 20:27).

1. Le Principe De Comprendre La Portée De Votre Ministère Prédication

Paul énonce un principe biblique en rapport avec la nature et le contenu de ce que nous devons prêcher. À Ephèse, Paul a prêché des messages d'évangélisation (21, 24-25) et des messages d’édification (20). En somme, la prédication de Paul a couvert ce qu'il appelle tout le conseil de Dieu (27), qui, pourrait-on dire, doit être le principe général pour tout ministère de prédication

Paul ne décrit pas pour nous le contenu et ne précise pas ce qu'il entend exactement par « tout le conseil de Dieu», mais l’on comprend évidemment que cela concerne toute l’étendue et l’intégralité de l’enseignement des Saintes Ecritures – l’entièreté de la vérité révélée par Dieu.

On peut dire que tout le conseil de Dieu comprend (a) «la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus Christ» (21); (b) «l'évangile de la grâce de Dieu» (24); et (c) «le royaume de Dieu» (25). En d'autres termes, cela comprend probablement à la fois les messages d'évangélisation et les messages d'édification, d'exhortation, et de consolation. (1 Cor. 14:03).

Prêcher tout le conseil de Dieu c’est s’acquitter pleinement de toutes nos obligations en tant que prédicateurs. Ce que Paul souligne avec force ici c’est que, quelque soit le contenu ou la nature de sa prédication, il s’était pleinement et fidèlement acquitté de ses responsabilités, en sorte qu’il était «innocent du sang de tous les hommes» (26). Il n'avait pas été négligeant dans sa prédication, ni évité de proclamer certaines vérités – que ces vérités leur ait été agréables ou désagréables, reçues ou rejetées. Il avait laissé derrière lui (à Ephèse) le message complet et toute l’instruction qu’il fallait à l'église pour croitre par la suite (20).1

Par conséquent, pour prêcher tout le conseil de Dieu, vous devez ...

(A) Prêcher Fidèlement.

Cela signifie s'assurer que votre prédication a de la longueur (ou de la portée). Être pleinement engagé à proclamer la Parole de Dieu et le message de Dieu dans toute son envergure.

(B) Prêcher De Façon Complète.

Cela signifie s'assurer que votre prédication a de la largeur (ou de l’étendue). Intégrez la gamme complète de la vérité biblique (« tout » le conseil) afin de (i) édifier (enseigner) l'église; (ii) exhorter l'église; (iii) corriger ou réprimander l'église; (iv) fortifier l'église; (v) faire croitre l'église.

Lorsque vous prêchez « tout le conseil de Dieu» vous prêchez de façon  exhaustive et complète en ce sens que vous instruirez les croyants dans la vérité de Dieu et donc les fortifiez dans «leur très sainte foi»; et vous invitez les incroyants à la repentance. La Parole de Dieu est applicable et efficace pour toutes les personnes dans toutes les situations (cf. 2 Tim. 3:14-17).

(C) Prêcher Avec Méthode.

Cela signifie s'assurer que votre prédication a de la profondeur (de la consistance). Soyez méthodique et systématique dans votre prédication. Étudiez soigneusement sa signification (ses implications). Assurez-vous de savoir ce dont vous parlez. Soyez précis. Prêtez attention aux détails.

(D) Prêcher De Façon Mesurée.

Cela signifie s'assurer que votre prédication a de l’équilibre afin que (i) vous ne privilégiez pas certains sujets ou textes au détriment des d'autres; (ii) vous exposez toutes les facettes de la vérité de la Parole; (iii) vous déclarez ce qui est nécessaire, pas forcement ce qui est souhaité ou désiré. Cela signifie rechercher sous  la direction du Saint-Esprit le texte approprié pour la circonstance particulière. 

Il faut donc comprendre le principe biblique de la portée de votre prédication. Ensuite, nous avons ...

2. Le Principe De Mettre En Pratique Ce Que Vous Prêchez

Votre prédication et votre enseignement seront impuissants s’ils ne sont pas confirmés par votre exemple personnel. Ainsi donc :

  • mettez en pratique l'humilité personnelle. Paul dit qu'il a servi le Seigneur «en toute humilité» (19)
  • mettez en pratique la responsabilité pastorale. Paul dit: «je n’ai cessé nuit et jour d’exhorter avec larmes chacun de vous.» (31). Nous avons des responsabilités pastorales, et cela inclut la réprimande ou la discipline. 
  • Pratiquez l'intégrité personnelle. «ces mains ont pourvu à mes besoins et à ceux des personnes qui étaient avec moi.» (34-35). En d'autres termes, Paul n'était pas dans le ministère pour l'argent ou des avantages personnels, mais il a pourvu à ses propres besoins et pour ceux qui étaient dans le ministère avec lui.

Le troisième principe de choix des textes et des thèmes c’est ...

3. Le Principe De Développer Des Leaders Par Votre Prédication

Ce que vous prêchez et enseignez a un impact direct sur les responsables de votre église - leur spiritualité, leur style, leur formation, leur encadrement, etc. Préparer les responsables dans l'église, selon l'apôtre Paul, consiste à: les nommer (28), les équiper (28-31), les exhorter (31), et de leur confier la responsabilité de paître l'église (32).

Lorsque vous prêchez tout le conseil de Dieu et que vous le mettez en pratique dans votre propre vie, vous pourrez efficacement préparer et former d'autres responsables dans la même voie.

4. Conclusion

Si vous prêchez tout le conseil de Dieu votre prédication aura un impact profond sur votre église, organisation missionnaire, ou autre ministère chrétien. Vous laisserez derrière vous un héritage durable. Vous enracinerez votre organisation dans la vérité. Vous formerez vos responsables à gérer l’œuvre dans la crainte de Dieu. En conséquence, vous ne serez jamais confus, ni n’éprouverez aucun regret au sujet de votre prédication.

En plus de ces principes bibliques pour le choix textes et thèmes, permettez-moi de suggérer une liste de ...

Bonnes Pratiques Pour Le Choix Des Textes Et Des Themes

1. Choisissez Vos Textes Et Vos Thèmes Dans La Prière

La prière est la seule base solide pour le choix des textes et de thèmes de prédication. La prière préserve des dangers et des craintes liés aux programmes de prédication (voir numéro précédent) - à savoir que ces programmes proviendront de la chair et non de l'Esprit. La planification du ministère qui se fait dans la prière reconnaît et se soumet à la souveraineté de Dieu et la direction du Saint-Esprit.

Assurez-vous de placer vos programmes de prédication sous l'autorité de l'Esprit. Que vous prêchez message par message, par série, ou que vous préparez votre prédication sur une base trimestrielle, annuelle, ou sur une base thématique, vos prédications doivent être planifiées dans la prière sous la direction du Saint-Esprit.

Assurez-vous de consacrer du temps pour cela. Faites-en une priorité. Priez intentionnellement au sujet de ce que vous devez prêcher au cours de la semaine, de l’année, ou de la saison à venir (par exemple Noël ou Pâques). Attendez vous à Dieu – soyez sensible à sa direction autant pour une série que pour un seul message.

2. Choisissez Vos Textes Et Thèmes En Fonction De Priorités Préétablies

Le processus de planification commence par l'établissement des priorités pour votre église. Les responsables d’église se doivent d'établir un plan pour l’assemblée dans son ensemble et pour les sous groupes au sein de l’assemblée, et cela en fonction d’un certain nombre de priorités et objectifs qu'ils ont décidé dans la prière de poursuivre. Beaucoup trop d’églises n'ont pas de programmes pour leur prédication et leur ministère d’enseignement. Et ils se demandent pourquoi leurs gens sont si spirituellement immatures, ou bibliquement illettrés.

Les priorités suivantes constituent les plus importantes :

(A) Etablissez Des Priorités Bibliques

Priorité biblique n°1: Prêcher Christ. Christ est le thème central de la Bible. Paul a dit: «nous, nous prêchons Christ crucifié» (1 Cor 1:23; 2:02; cf. Col 1:28) - C'est à dire «l'Évangile» (Rom. 1:16). C’est là le point focal de toute la Bible et, par conséquent, chaque sermon doit, d’une manière ou d’une autre, se rapporter à ce thème.

Priorité Biblique n°2: Prêcher la Foi. Il s’agit là des doctrines centrales de la Bible - c'est à dire la vérité de l'Évangile; «la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.» (Jude 3); l'ensemble des vérités qui constituent l'essence de la foi chrétienne. Vous pouvez faire une liste de ces doctrines centrales à partir de livres de théologie biblique ou systématique, ou à partir de votre propre étude des Saintes Ecritures.

Priorité biblique n°3: Prêcher la Parole. Le choix de texte doit tenir compte de tout le conseil de Dieu - toute l’étendue des Saintes Ecritures, puisque Dieu nous les a données dans leur entièreté pour être ainsi prêchées. Vous ne pourrez peut être pas prêcher la Bible toute entière au cours de votre vie, mais l’essentiel c’est que preniez en compte la diversité et la profondeur des Saintes Ecritures. Et pour ce faire, faites en sorte de prêcher sur des textes de l'Ancien et du Nouveau Testament, sur des personnages, des doctrines, des récits historiques, des écrits prophétiques, des livres de sagesse, des épîtres, les évangiles, etc.

(B) Etablissez Des Priorités Pratiques

Le choix de texte dépend aussi des circonstances qui se produisent de jour en jour. Ainsi, il n'y a pas de modèle préétabli à suivre, hormis la nécessité de mette en œuvre  les priorités bibliques en tenant compte des priorités pratiques du ministère - c'est à dire faire le lien entre la réalité des besoins dans votre assemblée et les principes de la prédication.

Tout cela est fonction de (a) votre ministère (par exemple jeunes, personnes âgées, évangélisation, etc.); (b) de votre don particulier (prédication prophétique, prédication d’évangélisation, etc.); et (c) du genre de circonstances dans lesquelles vous prêchez (cultes du dimanche, funérailles, mariages, etc.)

C’est donc la combinaison de trois composantes: (i) le don que Dieu vous a accordé; (ii) le ministère que Dieu vous a appelé à faire; et (iii) le message que Dieu vous a donné.

2eme Partie: Le Leadership - Etre Un Modele Selon Le Cœur De Dieu

«L’abandon de votre personne au Saint Esprit»

Par: Dr Roger Pascoe

L'Institut pour la prédication biblique

Cambridge, Ontario, Canada

Les leaders doivent être remplis et conduits par l'Esprit. Nous parlons souvent de la plénitude du Saint Esprit, mais qu'est-ce que cela signifie vraiment d'être rempli de l'Esprit? A quoi cela ressemble t-il dans la réalité? Comment obtenez-vous cette plénitude de l’Esprit et quelle différence cela fait-il dans votre vie? Comment est ce qu’une personne remplie de l'Esprit agit, interagit avec les autres, parle, pense, etc.?

Pour y répondre, nous irons dans Ephésiens 5 ; mais avant cela, je souhaite vous faire remarquer l'importance du sujet de l'Esprit Saint pour Paul dans l’épitre aux Éphésiens. Il parle du fait d’être scellé par l'Esprit (1:13); habité par l'Esprit (2:22);  fortifié par l'Esprit (3:16); unis par l'Esprit (4:3); attrister l'Esprit (4:30); et être rempli de l'Esprit (5:18).

En outre, Paul évoque dans l’épitre aux Ephésiens cette question de la «plénitude» - la plénitude des temps (1:10); la plénitude de l'Église, corps du Christ (1:23); la plénitude de Dieu (3:19); la plénitude du Christ (4:13); la plénitude de l'Esprit (5:18).

Le mot grec est πληρωμα, ce qui peut être actif ou passif. Au sens actif il réfère à ce qui remplit, ce qui remplit jusqu’au bout. Au sens passif, il réfère à ce qui a été rempli ou complété. Le mot plénitude tel que Paul l’utilise, désigne ce qui est plein ou rempli de quelque chose; ou ce qui a été amené à la plénitude et à la finition; la somme totale, la pleine mesure, l'abondance (cf. Rm 11:25; 15:29; Colossiens 2:9; Ep 3:19. Jean 1:16), ou l'état de ce qui est complet (cf. Gal 4:04. Actes 13:52).

Eph. 5:18 introduit le sujet de la plénitude de l'Esprit dans le croyant, puis cela est développé par la suite jusqu'à 6 :20 en expliquant à quoi cela ressemble dans divers aspects de la vie (dans l'église, à la maison, au travail, et dans le monde).

Nous n’avons pas l’intention de faire ici une étude exhaustive de ce passage, mais c’est juste pour vous donner une idée de ce qu’est la plénitude de l'Esprit en théorie et dans la pratique. Premièrement  ...

Ce Que Signifie Une VIe Remplie De L'esprit

Qu'est-ce que cela signifie d'être rempli de l'Esprit? Il est écrit: Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ; (5:18). Le contexte c’est que l'insensé, la personne imprudente (5:15, 17) est contrôlée par ses passions (la chair), qui se manifeste bien souvent dans l'ivresse. D'autre part, la personne circonspecte, prudente, sage (5:15), qui comprend quelle est la volonté du Seigneur (5:17), est contrôlée par l'Esprit, qui se manifeste dans (a) une unité suscitée par l'Esprit dans l'église (5:19-21), (b) une harmonie inspirée par l'Esprit dans les foyers (5:22-6:04), (c) une collaboration motivée par l'Esprit dans le lieu de travail (6:5-9) , et (d) une victoire assurée par l'Esprit dans le monde (6:10-20).

Alors, quel est le lien entre être «enivré de vin» et être «rempli de l'Esprit?» C'est le contraste qu’il ya entre l'intoxication par l’alcool et l'intoxication spirituelle ; tous deux étant le résultat du fait d’être sous le contrôle d'une influence externe. Tout dépend de qui est au control dans notre vie. La personne ivre vit avec imprudence, contrôlée par la puissance de l'alcool. La personne spirituelle vit consciencieusement, contrôlée par la puissance de l'Esprit.

Tout dans la vie des gens ivres indique qu'ils sont sous l'influence d'une puissance extérieure à eux mêmes - qu'ils sont hors de control, dans leur façon de marcher, de parler, regarder et penser. D’autre part, tout dans la vie des personnes remplies de l'Esprit, indique qu'ils sont sous une autorité supérieure à eux-mêmes et qu'ils sont au control de leur façon de marcher, parler, regarder et penser.

Les personnes ivres acquièrent une joie temporaire, un oubli temporaire, un soulagement temporaire de la réalité par l'ivresse, mais tout s'estompe subitement,  puis  le cycle recommence. Mais de l’autre coté, les gens remplis de l'Esprit, n'ont pas à rechercher la joie parce qu'ils l'ont déjà. Ils n'ont pas besoin d'un faux substitut; ils ont l’original. Ils ne sont pas enivrés; ils sont remplis. Ils ne sont pas sous l'influence du vin, mais sous l'influence de l'Esprit. L'Esprit de Dieu les remplit d'une joie et d’une paix qui surpasse toute intelligence - leur vie en déborde.

Grammaticalement, l'expression «soyez remplis de l'Esprit» montre bien que:

  • C’est pluriel – c’est adressé à toute l'Église, nous sommes tous inclus ;
  • C’est un impératif - un commandement, une obligation, non pas une option ;
  • C’est une forme passive - le Saint-Esprit nous remplit, nous ne sommes pas remplis de nous mêmes.

Il s'agit d'une construction grammaticale particulière. Comment pouvons-nous obéir à un ordre passif? C’est à la fois une forme passive et un commandement parce que ca revêt le sens suivant : «Laissez-vous être rempli ...». Nous devons permettre à l'Esprit Saint de le faire et en aucun cas l'empêcher de nous remplir. C’est un impératif en ce sens que nous devons et pouvons répondre à cela - ce n'est pas quelque chose qui se produit sans notre effort ou notre action. Et il est pour autant passif parce que c'est une chose que l'Esprit Saint accomplit.

  • C’est un présent continu - «Continuez à être rempli». Nous avons été «scellé de l'Esprit» une fois pour toutes, mais nous devons être remplis en permanence en vivant selon les principes, pratiques et programmes de l'homme nouveau.

Alors, qu'est-ce que cela signifie donc d'être rempli de l'Esprit? A quoi cela ressemble t-il dans la réalité?

1. Ce Que La Plénitude De l'Esprit N'est Pas

La plénitude de l'Esprit n'est pas une sorte de phénomène dramatique - par exemple tomber à terre, convulser, ou émettre des sons étranges. Ce n'est pas une seconde bénédiction consécutive à la conversion. Ce n'est pas une expérience temporaire de la parole ou une vision extatique. Ce n'est pas non plus un processus progressif par lequel nous recevons progressivement plus de lui jusqu'à ce que nous soyons  pleins de Lui, puisque tous les croyants le possèdent pleinement (pas en partie, comme s'il pouvait être divisée - voir Jean 3:34.).

Ce n'est pas la même chose qu’être «habité par l'Esprit», puisque tous les croyants sont habités au moment où ils reçoivent le salut (Rom. 8:9). Ce n'est pas la même chose que «le baptême de l'Esprit», puisque tous les croyants sont baptisés du Saint-Esprit au moment de leur conversion, quand ils font partie du corps du Christ. Ce n'est pas le même qu’être «scellé de l'Esprit», puisque c’est aussi un fait accompli (1:13). Nulle part il n’est ordonné aux croyants d’être habités, baptisés, ou scellés du Saint-Esprit. Le seul commandement c’est : «soyez rempli de l'Esprit.»

2. Ce Qu’est La Plénitude De l'Esprit

Etre rempli de l'Esprit c’est manifester ce que nous sommes en réalité. Nous sommes scellés du Saint-Esprit quand nous plaçons notre confiance en Christ et nous manifestons ce sceau en le laissant nous «remplir», en sorte qu'il est évident qui contrôle notre vie. Les disciples étaient si «remplis» de l'Esprit à la Pentecôte que tout le monde l’a su. 

Quand il nous remplit, nous vivons dans la plénitude de sa présence et de sa puissance. Il nous permet de vivre selon l'homme nouveau, d’être centré sur Dieu, d’être des enfants de lumière (8-14), de vivre consciencieusement et d’utiliser notre temps à bon escient (15-16), de comprendre quelle est la volonté du Seigneur ( 17) ; louant Dieu (19-20) et vivant ensemble dans l'unité (21).

Etre rempli de l'Esprit c’est être contrôlé par le Saint-Esprit, c’est vivre dans la puissance de l'Esprit, c’est être sensible à l'action de l'Esprit, c’est s’abandonner à chaque instant à l'Esprit. Tout comme certaines personnes sont remplies de tristesse, de peur ou de colère au point que cette émotion prend le contrôle de leur vie, nous devons être si consommés par l'Esprit Saint au point qu'il ait le contrôle de nos vies. Lorsqu’il nous remplit, nous ne sommes pas sous notre propre control mais sous le sien - dominé par Lui, conquis et maîtrisé par Lui.

Etre rempli de quelque chose signifie qu'il n'y a plus de place pour autre chose. C'est la nature même de quelque chose qui est rempli- vous ne pouvez plus ajouter la moindre goute; si vous y arrivez, c’est que ce n’était pas rempli. Il en est de même de la plénitude de l'Esprit – il n’ya plus de place pour mon égo, pour le monde, ou pour la chair.

Et tout ce dont vous êtes rempli caractérise toute votre vie. Quelqu'un a fait remarquer que le chrétien qui est rempli de l'Esprit est comme un gant. Le gant sans la main est impuissant et inutile, puisque le gant ne fonctionne que lorsque la main le contrôle et l'utilise. Le seul travail du gant c’est le travail que fait la main – Le gant ne peut accomplir la moindre tâche sans la main, encore moins prendre le mérite ou se vanter de ce qu'il fait. De la même manière, un chrétien qui n'est pas rempli de l'Esprit ne peut faire mieux qu'un gant isolé de la main. Tout ce qui est fait sans l'Esprit n’a pas de valeur.2

Voici douze aspects ou des preuves qu’une personne est remplie de l'Esprit:

1. Vous confessez vos péchés.

2. Vous renouvelez votre esprit grâce à la puissance transformatrice de l'Esprit.

3. Vous êtes mort à soi-même; vous mortifiez la chair (Gal. 5:16, 24).

4. Vous présentez votre corps comme un sacrifice vivant (Romains 12:1).

5. Vous êtes centré sur Dieu, et n’êtes pas égocentrique.

6. Vous êtes de lumière, non pas ténèbres.

7. Vous prêtez attention à la manière dont vous vivez, vous n’êtes pas insouciant.

8. Vous vivez selon l'homme nouveau, et non pas l'ancien.

9. Vous vivez dans la pleine conscience de la présence personnelle du Seigneur; laissant Sa vie dominer la vôtre.

10. Vous vous remplissez de la Parole de Dieu afin que ses pensées soient vos pensées, ses standards vos standards, sa sainteté votre sainteté. 

11. Vous marchez selon l'Esprit (Galates 5:25); laissant votre vie sous son control - chaque pensée et chaque décision.

12. Vous manifestez le fruit de l'Esprit qu'il produit en vous - l'amour, la joie, la paix, etc. (Gal. 5:22-23).

La vie remplie de l'Esprit se réalise le plus pleinement dans notre assemblée, lorsque  nous sommes ensemble et que nous demeurons ensemble dans l'unité.

C’est là que la vie remplie de l'Esprit prend son sens. Dans les éditions ultérieures de la Revue Internet des Pasteurs nous allons continuer à développer la nécessité d’avoir une vie remplie de l'Esprit, la réalité pratique d’une vie remplie de l'Esprit, et l'action d’une vie remplie de l'Esprit.

3ème Partie: Meditation Biblique

«La Manne du matin»

Par le Dr Stephen F. Olford

Si vous et moi avions une conversation en privé, vous diriez probablement qu’il n’ya rien de plus recommandable que d’avoir un rendez-vous quotidien avec Dieu dans la Parole et la prière.

Et vous auriez raison, bien sûr. Sauf que cette communion quotidienne, ce «temps de méditation personnelle» avec Dieu, est bien plus qu’une pratique louable; il est absolument vital pour une vie de spiritualité durable, d’efficacité et d'amour. C’est le baromètre de la vie chrétienne.

Permettez-moi de défendre cette affirmation. Jésus a dit: «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» (Matthieu 4:4).

Lisez ce verset sans la comparaison négative et vous verrez de quoi l'homme est censé vivre. «L'homme vivra de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» Littéralement, cela signifie: «L'homme vivra de toute parole prononcée qui vient de Dieu.»

Il ne s’agit pas de la mémorisation de la Bible, encore moins de la Bible posée sur votre étagère ou dans votre bureau personnelle. C'est la parole que Dieu qui est dite à votre âme durant votre temps de prière et de méditation. C'est cela qui fait vivre l'homme. Vous pouvez être doctrinalement correct, et pourtant être spirituellement mort. La seule chose qui maintient la vie c’est la parole vivante de Dieu qu’il adresse à votre âme chaque jour.

Le temps de méditation personnelle est essentiel à la santé spirituelle, que soyez nouvellement converti ou un chrétien mature (voir 1 Pierre 2:2 et Héb. 5:14).

Le temps de médiation est essentiel pour la purification spirituelle. Il est vrai que vous êtes dès le départ purifié par le sang précieux, mais il vous faut revenir encore et encore à la croix pour votre restauration. Cette purification au jour le jour se fait dans  la cuve de la Parole (cf. Ps 119:9; Jean 15:3; 17:17).

Le temps de méditation personnelle est également essentiel pour le conseil spirituel. Vous ne pourrez jamais connaître les vrais principes qui déterminent une vie de sainteté et de droiture tant que vous ne laissez pas la Parole de Dieu «habiter en vous abondamment» (voir Col 3:16 et Ps. 73:24).

Le temps de méditation personnelle est également essentiel pour vous équiper en vue du combat spirituel. L'exemple suprême est notre Seigneur Jésus-Christ lorsqu’il a rencontré Satan dans le désert. Je suis sûr que pendant quarante jours et nuits, il avait nourri son âme avec le livre du Deutéronome, et ainsi il pouvait donner ses  coups d'épée à partir de son expérience personnelle de la Parole écrite.

Plus tard, Paul a exhorté les croyants d’Ephèse à prendre « l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu...» (Eph. 6:17).

Toutefois, quoique ces raisons soient très importantes, ce n'est pas votre besoin - aussi grand soit-il, qui constitue la plus grande incitation à avoir un moment de médiation personnelle chaque jour, mais bien plus, c’est le fait que Dieu désire vous rencontrer. Ce n'est donc pas un simple devoir. C'est un privilège et un honneur.

Dieu dans le Christ, le Seigneur, a un temps de rencontre avec vous. Son cœur est attristé quand vous n’arrivez pas à respecter pas ce rendez vous. Il aspire, comme il l'a fait avec la femme de Samarie, de boire à nouveau de votre amour, votre dévotion et votre adoration (voir Jean 4:23, 24).

Je vous préviens que l'établissement d’un temps de méditation personnelle n'est jamais facile. En tant que serviteur de Dieu, je vous avouerai franchement que c'est plus difficile pour moi d'avoir mon temps de médiation maintenant que ce n'était le cas lorsque j'étais nouvellement converti. La raison c’est que ce qui compte vraiment a un  coût.

Vous constaterez que les attaques les plus vicieuses de l’ennemi seront dirigées vers votre privation de ce moment quotidien avec votre Seigneur. Vous allez devoir défendre vigoureusement ce moment si vous tenez vraiment à le garder.

Quel que soit le domaine de votre ministère - que vous soyez pasteur, moniteur de l'école du dimanche, missionnaire, ou chrétien au bureau ou à la maison - à moins de réussir à maintenir votre temps de méditation personnelle, je vous donne peu de chances d’avoir une vie victorieuse.

A présent, je voudrais partager un certain nombre d’exigences pratiques et spécifiques qui me semblent incontournables pour un temps de méditation réussi.

D'abord, vous aurez besoin d'un endroit précis et d’une heure précise – cela va de soi. Mais ne dites jamais que vous ne pouvez pas avoir un moment de médiation parce vous n'avez pas un endroit ou un moment prédéfini. Reconsidérez l'exemple du Seigneur Jésus (voir Marc 1:35).

Ensuite, ayez une bible dont la taille est raisonnable, une bible dont vous n’aurez pas à faire de très grands efforts pour lire les écritures. Ne prenez pas l'habitude de vous réveiller le matin, et de faire votre lit tout en essayant, les yeux encore lourds de sommeil, de lire une bible imprimée en petits caractères. Ne restez même pas au lit ! Levez-vous et lavez votre visage, ou prenez une douche afin d’être pleinement en état d’alerte.

J'aime l'histoire de ce jeune étudiant à Cambridge qui voulait être un flambeau pour Dieu, mais il ne parvenait pas se lever tôt le matin. Il a donc positionné un réveil de  telle manière que lorsque l'alarme sonnait, le dispositif décrochait du plafond une éponge remplie d'eau qui tombait sur son visage!

Une autre chose essentielle, c’est une liste de prière ou un cycle de prière, quelque chose qui vous rappelle une requête différente pour chaque jour. Ma femme et moi utilisons une qui se présente comme suit:

Lundi: «M» (pour Monday en anglais) est pour les missionnaires.

Mardi: «T» (Tuesday) est consacré à l'action de grâce (Thanksgiving) - c'est là que nous donnons au Seigneur des remerciements spéciaux pour ses merveilleuses réponses à nos prières.

Mercredi: «W» (Wednesday) est pour les travailleurs (Workers).

Jeudi: «T» est pour les Tâches - notre travail à l'église, le ministère que Dieu nous a donné.

Vendredi: «F» est pour nos Familles.

Samedi: «S» est pour les Saints - et en particulier les jeunes chrétiens, afin que le Christ soit formé en eux.

Dimanche: «S» est pour les pécheurs (Sinners) et en particulier, les activités d’évangélisation dont nous sommes responsables.

Ensuite, vous devriez avoir ce que j'appelle un carnet de note pour méditation personnelle. Je crois que les idées et pensées qui vous viennent durant la méditation doivent être notées, même si c’est sous forme de phrases courtes. Dieu vous donne là quelque chose que vous ne trouverez ni dans un commentaire, ni ailleurs - ces idées valent la peine d’être conservées. (A suivre la prochaine fois).

4ème Partie: Plans De Predication

John 13:1-11/ Jésus Dialogue Avec Ses Disciples

Pour la version audio anglaise de ces messages, cliquez sur ces liens : Link 1 - Jean 13:1-3, Partie 1; Link 2 - Jean 13:1-3, Partie 2; Link 3 - Jean 13:1-3, Partie 3; Link 4 - Jean 13:4-5, Partie 4; Link 5 - Jean 13:6-11, Partie 5

Titre: Le service authentique

Point n °1: Nous devons comprendre la base du service authentique

1. La base du service authentique c’est l’assurance qui vient de la connaissance (1-3)

a) La connaissance de notre destination et de comment nous y parviendrons (1a-b)

b) La connaissance de notre identité et de notre position (3a)

c) La connaissance de notre origine et de la raison de notre présence ici (3b)

2. La base du service authentique c’est la motivation qui vient de l'amour

a) La motivation qui vient de l'amour est manifestée dans l'objet de cet amour (1c)

b) La motivation qui vient de l'amour est manifestée dans l’ampleur de cet amour (1d-2)

Point n ° 2: Nous devons démontrer le caractère du service authentique (4-11)

1. Dans la manière dont nous nous présentons aux autres (4b-c)

2. Dans les choses que nous faisons pour les autres (5)

3. Dans notre manière d’interagir avec les autres (6-11)

a) ... En étant courtois envers ceux qui s'opposent à nous (6-8)

b) ... En étant patient avec ceux qui ne nous comprennent pas (9-11)


1 Olford, Stephen F. et David L. Olford, Prédication par exposition ointe (Nashville: Broadman & Holman, 1998), 82.

2 MacArthur, John, L’épitre aux Ephésiens (Chicago: Moody Bible Institute, 1986), 250.

Related Topics: Pastors